Cie Glossolalie

Stéphanie Giron : Auteur / Metteur en scène

Photo Stéphanie GironAprès une Licence d’Arts du Spectacle et un Master 2 de Lettres Modernes, Stéphanie Giron suit une formation théâtrale diversifiée. Après le Conservatoire de Vincennes où elle entre en 2005, elle rejoint l’École Nationale du Val-Maubuée, suit l’enseignement de Jean-François Dusigne à la Cartoucherie (ARTA) et entre au Studio Muller. Elle complète sa formation par de nombreux stages auprès de comédiens, dramaturges et metteurs en scène de renom (Anne-Laure Liégeois, Jacques Rebotier, David Lescot, Daniel Danis, Serge Poncelet, Bernard Faivre, Pascal Rambert). Elle affectionne tout particulièrement le théâtre classique et symboliste, en particulier l’œuvre de Maurice Maeterlinck (La Princesse Maleine), ce qui ne l’empêche pas de changer de registre avec jubilation (La Veuve dans L’Enterrement du patron de Dario Fo, la Dame dans Volutes Intimes d’après Georges Feydeau, Babakina dans Ivanov de Tcheckhov). Son goût pour l’interculturalité la porte également à explorer les formes du théâtre non-occidental, en particulier le kathakali grâce à l’enseignement du maître Kalamandalam P. Vijayan. Passionnée par l’écriture théâtrale et poétique, elle participe à des ateliers d’écriture, animés notamment par Michèle Sigal et Laurent Gutmann. Loudun, fresque historique et poétique pour huit comédiens, est sa première pièce, qu’elle met en scène au Théâtre des Amants lors du Festival Off d’Avignon 2011 et qu’elle reprend au Théâtre Isle 80 lors de l’édition 2012 du Off.  L’écriture de sa deuxième pièce, L’Homme à la Redingote, la pousse ensuite à explorer un fait inexpliqué de 1925. Elle a également présenté son recueil poétique, Eclat(s), à l’occasion du 16ème Printemps des Poètes. Désormais Professeur Certifié de Lettres Modernes, Stéphanie Giron poursuit actuellement l’écriture de sa troisième pièce sur une monomane du XIXe siècle…

Cécile Beaudoux : Comédienne (Soeur Agnès)

Photo Cécile

En 2007, Cécile Beaudoux débute sa formation à l’Ecole Française d’Improvisation Théâtrale. L’année suivante, elle parfait sa formation aux Enfants Terribles. Passionnée de musique et de danse, cette mezzo-soprano, harpiste, intègre l’Ecole de Comédie Musicale de Paris en 2010. Membre du Collectif Les Livreurs, elle participe à diverses lectures, des mises en voix de Flaubert et de Baudelaire dirigées par Bernhard Engel au Centre des Cordeliers en 2006, et à une représentation de Sister Act dans une mise en scène de Guillaume Bouchède présentée en juin 2011 à l’Espace Pierre Cardin. En octobre 2011, elle danse pour le spectacle Le Train des Talents, chorégraphié et mis en scène par Jarry au Jardin des Martyrs à Paris. Elle tient ensuite les rôles de Madeleine, de la Bonne et du Petit Chaperon Rouge dans l’adaptation musicale des Malheurs de Sophie de décembre 2011 à juin 2012 à la Comédie St-Michel puis au Théâtre Marsoulan, sous la direction de Virginie Aguzzoli. Ce spectacle se poursuit en janvier 2013 par une tournée en Belgique et par une reprise sur Paris. En juin dernier, Cécile Beaudoux incarne Miss Twimble dans la comédie musicale Le Business pour les Nuls dans une mise en scène de Guillaume Bouchède au Théâtre des Variétés.

Lionel Chenail : Comédien (Le Père Mignon / Le Père Lactance)

Lionel ChenailAprès une formation dans la Classe Supérieure d’Art Dramatique du Conservatoire de la Ville de Paris, dirigée par Nicole Mérouze puis par Danièle Girard, Lionel Chenail commence sa carrière auprès du jeune public. Son parcours éclectique lui donne ensuite le plaisir de jouer Molière et Shakespeare aussi bien que Jean-Claude Grumberg ou Federico Garcia Lorca. Durant plusieurs années, il interprète au sein de la Compagnie de l’Escale, dans des lieux patrimoniaux de Fécamp, des contes de Maupassant, des poèmes de Victor Hugo, des paroles de marins ou de résistants. En 2009, il participe à la création de Contes – Andersen, Grimm , dans la mise en scène de Quentin Defalt au Théâtre du Gymnase, en tant qu’assistant à la mise en scène, avant de rejoindre l’équipe comme comédien en 2012.  Il prête également sa voix pour des documentaires et des spectacles de marionnettes. Pour l’émission de radio hebdomadaire d’Aligre FM, Ecoute il y a un éléphant dans le jardin, il lit des extraits de romans consacrés aux souvenirs d’enfance tels que Le marin rejeté par la mer de Yukio Mishima, Kosaku de Yasushi Inoué ou bien encore Le jour où Nina Simone a cessé de chanter de Darina Al-Joundi. Il est également professeur de théâtre pour enfants et adultes. Tout récemment, il collabore à la série de Canal+ Engrenages où il joue le rôle d’un avocat général.

Virginie Delagnier : Comédienne (Sœur Jeanne des Anges)

Virginie Delagnier 90.

Après un Master 2 d’Arts du Spectacle, Virginie Delagnier se forme au Studio Muller de 2005 à 2009. Elle participe à de nombreux stages (clown avec Hélène Viaux, commedia dell’arte avec Thomas Germaine, travail à la caméra avec Gabrielle Reiner). En 2008, elle entame une formation « acteur de cinéma » au Studio Alain de Bock sous la direction de Coralie Subert. Virginie Delagnier multiplie les rôles, tour à tour Shirley dans Cendres de Cailloux de Daniel Danis (m.e.s. Gilles David), Marion dans Consommation de Marcel Aymé (m.e.s. Adélie Loisot) ou bien Mademoiselle de la Tringle dans Dom Juan d’après La nuit de Valognes d’Eric-Emmanuel Schimtt (m.e.s. Katherine Gabelle). Elle participe également à sept courts-métrages dont La délaissée de Claire Dassy, Les dessins d’Astrov (d’après Oncle Vania de Tchehkov, 2007) et A l’improviste de Tristan Sébenne (2009). Elle a également participé à la lutte contre l’illettrisme, dans une publicité dirigée par Thomas Garber où elle interprétait une civile dans un monde post-apocalyptique, Elle était tout dernièrement à l’affiche du Funambule Monmartre dans Le fabuleux voyage de Paloma, écrit et mis en scène par Emmanuelle Ruette, où elle interprétait alternativement tous les rôles féminins. Elle travaille actuellement sur un projet d’écriture satirique.

Cécile Lancia : Comédienne (Soeur Angélique / Ninon)

cecile-lancia3Après une enfance passée en Afrique et l’obtention d’un Master en Communication, Cécile Lancia s’inscrit au Cours Florent dans la classe d’Eric Berger. Un an après, elle intègre la classe d’Alain Gintzburger au Conservatoire municipal du Centre de Paris. Parallèlement, elle obtient un second rôle dans le long-métrage franco-japonais Paris Tokyo paysage de Hitonari Tsuji et participe à plusieurs courts-métrages tels que La nostalgie de la lumière 2 de Pierre Godeau ou bien encore And death will be alright de Nicolas Lim et Laurent Srey. Sa rencontre avec Sylvie Debrun, son professeur au Conservatoire Régional d’Aubervilliers-La Courneuve, la transforme et la lance définitivement sur le chemin artistique. Elle prend en effet des cours de chant, de danse et de piano, découvre le masque, l’écriture et l’improvisation. Elle interprète tour à tour Nina dans La Mouette de Tchekhov, Silvia dans La double inconstance de Marivaux ou bien encore Amélia dans Tendre et Cruel de Martin Crimp. Cécile Lancia intègre ensuite l’agence artistique VDL. Cette année, elle a notamment participé à la pièce Lucrèce Borgia de Victor Hugo dans la mise en scène de Jean-Louis Benoît au Théâtre de la Commune. On la retrouvera à la rentrée dans un spectacle jeune public à la Comédie Tour Eiffel.

Michaël Msihid : Comédien (Urbain Grandier)

Michaël MSIHID

Après un cursus théâtral de trois ans d’enseignement au Cours Planchat et de nombreux projets interprétés au Théâtre du Lucernaire, Michaël Msihid intègre le Cours Périmony qui lui permet de travailler corporellement et d’investir de nouveaux champs d’action. Prolongeant ensuite sa formation durant deux années consécutives au Studio 34, il participe également à divers stages, entre autre autour de la Commedia Dell’arte. Les spectacles, lieux et autres festivals se multiplièrent, tout comme les nombreux rôles à investir et les mises en scène : de Valère dans Tartuffe ou Clitandre dans L’amour médecin  de Molière àCaïn de Lord Byron, du Dom Juan  de Brecht ou encore Supermarché de Biljana Srbljanovic en passant par les univers de Charlotte Delbo, Eugène Labiche ou Anton Tchékhov. Du classique au plus moderne, tous les registres sont en exploration : Hippolyte dans Lettre à monsieur Jean Racine à propos de Phèdre, Créon dans Œdipe roi de Sophocle ou le prêtre Urbain Grandier dans la tragédie Loudun écrite par Stéphanie Giron, interprétée en Avignon 2011/2012 entre autre ou bien encore, psychiatre héroïnomane dans Le Colonel oiseau de Hristo Boytchev (nouvelle programmation : janvier 2015). Sa dernière mise en scène de la comédie satirique Amour, révolution & lapin à la moutarde de Salomon Mosseri a été jouée au mois d’avril 2013. Sur scène en 2014 : Jusqu’à la tombe… et au-delà d’Alain Duprat dans le rôle de Robert Schumann, Le songe d’une nuit d’été  sous la peau d’Oberon, Hémon dans le Antigone d’Anouilh (reprise : octobre 2014) & Biff Loma dans La mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller. Également en diffusion sur le net et à la télé à partir de septembre, dans la nouvelle série des éditions Dargaud, où il campera le rôle phare de la bande-dessinée « XIII ».

Vanessa Perea : Comédienne (Sœur Marthe)

Vanessa PEREA 003Vanessa Perea a suivi pendant trois ans le Cours Florent sous la direction successive de Florian Sitbon, Laurent Natrella et Hélène Marty. De 2005 à 2007, elle poursuit sa formation au Studio Muller où elle explore en profondeur tout un ensemble de méthodes, que ce soit celle de Stanislavski, Grotowski, Peter Brook ou bien encore celle de Declan Donnellan. Durant ces années de formation, elle travaille aussi tout particulièrement sur la Comedia dell’arte, le masque neutre et l’improvisation. En tant que comédienne, elle participe à de nombreux projets comme Femmes fatales de Jennifer Moret (jouée en 2008 au Théâtre de l’Orme puis reprise en 2009 au Théâtre Tallia), Les Femmes Savantes et Musée haut Musée bas (Théâtre de rue, 2011) ou bien encore Le Mariage de Figaro et Le Médecin malgré lui dans le cadre du Festival Parisien O+O en 2012. On la retrouve également dans plusieurs courts-métrages dont La Fille en rose, qu’elle a écrit et qui a été réalisé en 2008 par Guillaume Tsekas. Outre les courts-métrages, elle prête également sa plume pour des pièces courtes et des comédies musicales pour enfant, des sketches, de petites nouvelles et séries. Vanessa Perea est aussi metteur en scène (notamment pour K-Barré dans le cadre du Festival de Senlis en avril dernier) et professeur de Théâtre pour adultes et enfants (Cours Lizart et Ateliers Seguin).

Alexandre Triaca : Comédien (Le Père Tranquille)

Alexandre

Alexandra Triaca s’est formé auprès de Maurice Sarrazin puis de Jean-Laurent Cochet. Il a complété son apprentissage aux Etats-Unis en fréquentant, pendant une année, le célèbre Actors Studio. Il parfait actuellement sa formation auprès de Niels Arestrup dans son Atelier d’acteurs. Sa première expérience le conduit au Théâtre Trévise avec Lucifer pervers, une création autour du mythe de Faust. Jean-Laurent Cochet le met ensuite en scène à Tours dans une pièce de Jules Romains, Amédée et les messieurs en rang. Alexandre Triaca joue ensuite dans La Belle France de Georges Darien et Choses vues, le journal de Victor Hugo. Avec Eric Sautonie, auteur et metteur en scène de Là où je suis, il joue sous le parrainage de l’Unicef. Ils continuent leur collaboration avec Histoires d’insomnies, florilège de textes noirs d’auteurs comme Edgar Poe, Lovecraft ou Gérard de Nerval. Miroirs, spectacle conçu et joué avec la pianiste Elsa Cassac est un grand succès et l’amène à se produire aux quatre coins de la France. Il incarne ensuite Lopakhine dans La Cerisaie de Tchekhov dans une mise en scène de Idriss à l’Espace Jemmapes. Il est resté trois ans à l’affiche du Théâtre de l’Antre Magique de Paris avec Mais n’te promène donc pas toute nue de Georges Feydeau et L’Ours de Tchekhov. D’août à décembre 2014, il est en tournée, en France et en Suisse, avec Les Loups de Romain Rolland et Le Petit Pauvre de Jacques Copeau. Il a écrit et réalisé plusieurs courts-métrages, dont Petit moment d’intimité, L’invité et Doublure Lumière.

Charles-Henri Tricoire, Comédien (Le greffier / Le bedeau)

CH 4Charles-Henry Tricoire découvre le théâtre à l’âge de quatorze ans, dans son lycée de Bressuire. Deux ans après avoir obtenu son Baccalauréat, il décide d’entamer, à Paris, des études en Arts du spectacle à l’Université Paris 8 de Saint-Denis. Il y jouera notamment, sous la direction de Claude Buchvald, le rôle du Prince dans Falstaffe de Valère Novarina. En 2009, Charles-Henry Tricoire obtient de nombreux rôles dans plusieurs courts-métrages tels que En Cavale de Dimitry Sablon, Le bruit du monde de Nicolas Constant, L’œuf d’Alexandre Fradin et Dimitry Sablon. Il participe également au premier long métrage de Dimitry Sablon, Invocatum. En septembre 2010, il intègre le Conservatoire du Centre de la ville de Paris, où il suit l’enseignement d’Alain Gintzburger. En mai 2011 et 2012, il joue le rôle Bosko dans Kids de Fabrice Melquiot, dans une mise en scène de Benoît-Antonin Denis, au Théâtre des Enfants Terribles. Il participe à l’édition 2011 du Festival Off d’Avignon, avec Loudun, une pièce écrite et mise en scène par Stéphanie Giron où il interprète les rôles du Greffier et du Bedeau. La même année, il intègre la classe d’art dramatique du conservatoire de Vincennes dirigée par Laurent Rey et celle de Sylvie Debrun du CRR93 d’Aubervilliers. Charles-Henry Tricoire est présent sur l’édition 2013 du Festival Off d’Avignon, dans un spectacle jeune public Le chat bleu dans une mise en scène de la Compagnie Croch & Tryolé.

Léa Baltzer : Costumière

Lenarev

Après son BTS Stylisme (2004) et son Diplôme des Métiers d’Art (Costumier-Réalisateur) obtenu en juin 2006, Léa Baltzer réalise des costumes pour la Comédie Française (Figaro Divorce dans une mise en scène de Jacques Lassalle en 2008/2009, Les Joyeuses Commères de Windsor dans une mise en scène d’Andrés Lima en 2009), l’Opéra Garnier, l’Opéra de Strasbourg mais aussi pour de grandes marques de haute couture comme Givenchy. Elle est également tailleur aux Grands Ballets Canadiens de Montréal pour les ballets Léonce et Léna et Casse-Noisette. En plus de réalisation de costumes, Léa Baltzer est aussi créatrice. Avec Magali Murbach, elle crée notamment le costume de la Reine de la Nuit pour L’Ignorant et le Fou de Thomas Bernhard au Théâtre National de Strasbourg dans une mise en scène de Célie Pauthe.

Axel Chang : Maquilleur

Axel Chang

Axel Chang passe un Baccalauréat Arts appliqués à l’Ecole Estienne où il apprend le graphisme. Il passe ensuite une licence de cinéma à l’Université Paris VII. Il donne des cours de peinture durant deux ans et aborde avec ses élèves le visage humain et sa modélisation. Dès lors, il décide de s’orienter vers le travail en partenariat et le maquillage artistique. Il s’inscrit donc à l’Institut Technique du Maquillage où il suit durant deux années une formation professionnelle avec une spécialisation en effets spéciaux. Depuis, il s’intègre à de nombreuses troupes de théâtre françaises et allemandes, collabore avec des photographes, dont Daniel Alfarela, travaille sur des courts et moyens métrages dont Une braise sur la neige de Boris Baum avec Xavier Gallais. Il supervise également les maquillages pour le défilé de l’Ecole Albert de Mun en 2012 à la Maison des Métallos. Dans le cadre de ses collaborations photographiques, son travail a déjà été exposé en 2012 à la Chambre Nationale du Commerce et une nouvelle exposition est prévue fin 2013 à l’Espace Maurice Ravel à Paris.

Adeline Gauvreau : Scénographe

test logo 2010 4 6x6cm

Adeline Gauvreau obtient son Baccalauréat Littéraire Option Arts Plastiques avec Mention en 2008 ainsi que son Diplôme de Décoration-Scénographie à Itecom Art Design Paris en 2011. En tant que décoratrice, elle se forme auprès du scénographe Michel Rose sur le spectacle Thérèse en mille morceaux de l’auteur et metteur en scène Pascale Henry (Compagnie Les Voisins du Dessus, 2009). En 2012, elle est peintre-décoratrice pour un spectacle musical en Sicile et scénographe pour Swing Baby Swing, comédie musicale créée, chorégraphiée et mise en scène par Anna Scott. La même année, elle conçoit la scénographie de Vox Populi – un stand-up d’opéra – pour la version jeune public mise en scène par Marie Dusuit. Adeline Gauvreau est également Chef Décoratrice et Accessoiriste pour de nombreux courts-métrages (Pacman de Florent Martin, Short Circuit Films, 2010), pour le long-métrage Et si on vivait tous ensemble ? de Stéphane Robelin (Manny Film, 2012) ainsi que pour des publicités, des web émissions et des clips musicaux.

Julien Le Gallo : Sélectionneur musical

FUZ4378-2

Après deux années de classes préparatoires au Lycée Henri IV, Julien Le Gallo obtient une Maîtrise de Philosophie à l’Université Paris X suivie d’un Master de Sociologie de la Musique à l’EHESS. Passionné par la poésie et la musique contemporaines, il suit un atelier d’Art dramatique sous la direction de Philippe Brunet puis des stages de mises en voix de textes poétiques sous la direction de Frédérique Bruyas et de Jacques Rebotier. En 2006, il participe à la création de Travelling-Poésie (mise en voix Jacques Rebotier) puis joue dans Brèves Crâniennes d’après le premier acte de Réponse à la question précédente de Jacques Rebotier (mise en scène Brigitte Zarza), notamment présenté au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis. Pianiste et organiste, il sélectionne pour Loudun des extraits d’œuvres de Du Caurroy et de Titelouze, en jouant particulièrement sur l’opposition de la polyphonie et du plain-chant.

Publicités